Menu Fermer

Revue d’album : Duncan Laurence – Small Town Boy

Duncan Laurence abandonne son premier album un an et demi après avoir gagné l’EurovisionDuncan Laurence s’est fait un héros national aux Pays-Bas l’année dernière en réussissant à gagner le concours Eurovision de la chanson. Il a été le premier lauréat néerlandais en plus de 40 ans. L’auteur-compositeur-interprète était encore pratiquement inconnu lorsqu’il a été choisi pour représenter son pays et a commencé à construire lentement mais sûrement sa carrière après sa victoire. Il a pris son temps pour sortir le single suivant L’amour ne doit pas être détesté et finalement le Les mondes du PE en feu. Laurence a toujours souligné qu’il voulait que son premier disque soit parfait et s’est rendu à Los Angeles pour travailler sur de nouvelles musiques. Aujourd’hui, un an et demi après sa victoire à l’Eurovision, son premier album, Small Town Boy, est ici. Cela valait-il la peine d’attendre ?

La réponse courte serait « oui », mais nous devons d’abord nous débarrasser de certaines notes annexes. Small Town Boy ne propose que cinq nouveaux titres à ses fans, car son équipe et lui ont décidé de copier-coller les cinq titres mentionnés plus haut dans l’album et les singles La nuit dernière et Sentir quelque chose avec Armin van Buuren ont été publiés ces dernières semaines. Cela peut être légèrement décevant pour ceux qui espèrent entendre plus de nouvelle musique, surtout après l’attente, mais Small Town Boy, en tant qu’ensemble musical, est un excellent premier disque.

Avec les singles qu’il a sortis, il nous a déjà montré qu’il pouvait faire plus que des ballades. La chanson pop « Someone Else », avec son refrain inoubliable, est toujours l’un des moments forts du disque. Avec « Love Don’t Hate It », le refrain hymnique de « Last Night » et sa collaboration avec Armin van Buuren « Feel Something », son travail le plus électronique jusqu’à présent, déjà poussé en avant en tant que singles, ce qui reste sur l’album est beaucoup moins optimiste. En tant que stratégie de sortie, cela peut surprendre, mais dans le contexte de l’album dans son ensemble, cela en fait un album pop équilibré et polyvalent d’auteur-compositeur-interprète.

Parmi les nouveaux titres, « Between Good And Goodbye » et « Loves You Like I Couldn’t Do » sont des ballades classiques au piano sur lesquelles Laurence peut exercer son incroyable registre vocal. Mais il n’y a pas que la voix qui ressort, les paroles sont aussi indéniablement fortes. Loves You Like I Couldn’t Do » vous prend à la gorge avec ses paroles déchirantes mais aussi réconfortantes sur l’espoir que votre ex trouve quelqu’un qui l’aime d’une façon que vous n’avez pas pu. « Between Good And Goodbye » raconte l’histoire d’une femme qui voit sa relation se briser, mais qui ne comprend pas pourquoi. Laurence chante la chanson à son ex-partenaire, en lui disant d’être honnête avec elle. « Si tu pars maintenant, ne lui laisse pas le blâme. Vous savez qu’elle va le prendre de toute façon » est une ligne si bien écrite !

Sur « Sleeping On The Phone », que Duncan a co-écrit avec son fiancé Jordan Garfield alors qu’ils avaient une relation à distance, il y a une ballade plus moderne avec des voix superposées et fortement modifiées qui font écho au son de Sufjan Stevens. Ils ont également écrit ensemble le plus léger et le plus mignon « Figure It Out ». Le refrain brille par sa simplicité, avec une qualité de chant adaptée à la radio, grâce à un crochet qui n’a besoin que d’une seule pièce pour s’installer dans votre cerveau. Leur autre collaboration, « Umbrella », est une chanson qui parle d’accepter une rupture et de laisser la pluie vous envahir. C’est l’un de ces morceaux qui démarrent tranquillement et qui s’amplifient à chaque progression, un style que Laurence a prouvé qu’il maîtrisait déjà avec le morceau d’ouverture « Beautiful ». La métaphore de la pluie est utilisée dans une matière originale et, là encore, les paroles exceptionnelles sont évidentes dès la première écoute.

Lorsqu’on gagne le concours Eurovision de la chanson, on risque toujours de devenir un one-hit-wonder, mais Duncan Laurence a réussi à sortir un album dans lequel « Arcade » n’est que l’un des nombreux petits bijoux magnifiquement travaillés. Duncan Laurence fait ses preuves en tant que chanteur, auteur-compositeur et producteur. Il a fait le bon choix en prenant son temps pour créer et perfectionner son propre son, car Small Town Boy est un témoignage de son talent artistique.

Partagez ceci :

Comme ceci :

Comme Charger…

Cet article a été rédigé par michielvmusic et traduit par Lesbarresdeson.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lesbarresdeson.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.