Menu Fermer

Eurovision 2020 : Examens finaux et classement

eurovision 2020 final

Comme nous le savons tous maintenant, le concours Eurovision de la chanson 2020 a malheureusement été annulé en raison de la crise du Covid-19. Cette semaine, les demi-finales et la finale devaient avoir lieu à Rotterdam. Les lecteurs de ce blog savent que je passe en revue les performances du spectacle chaque année. J’ai décidé d’honorer les participants de cette année en les passant en revue et en les classant, avec ou sans concours ! J’ai choisi les 10 premiers de mon classement du première demi-finale et le deuxième demi-finale et les réunir avec les cinq grands et le pays hôte pour le top 26 final !

26. France – Tom Leeb – The Best In MeL’entrée française a immédiatement fait sensation dans les médias néerlandais, mais ce n’était pas à cause de la chanson. La beauté de Tom Leeb a fait parler d’elle. Malheureusement, sa chanson « The Best In Me » n’est pas vraiment un coup de circuit. Quelques compositeurs expérimentés de l’Eurovision se sont réunis pour créer cette chanson, mais elle ne dépasse jamais vraiment l’ambiance du premier single d’un gagnant de concours de talents il y a environ quinze ans. Les paroles sont imprégnées de clichés et ils ont tenté de donner à la chanson un son plus grand avec une production bombardée, mais j’ai été étrangement submergé. Malheureusement, une chanson doit prendre la dernière place et dans ce cas, il faut que ce soit la France.

Revue complète ici.

25. Portugal – Elisa – Medo De SentirJe dois admettre que l’entrée portugaise m’a pris quelques tours pour apprécier pleinement, ce qui n’est bien sûr pas un bon signe en Eurovision. Le « Medo De Sentir » d’Elisa n’est pas le genre de ballade en plein visage qui dévoile toutes ses forces dès la première écoute. Le morceau est en grande partie discret et calme, avec des voix chaudes d’Elisa. Il y a quelque chose de mignon et d’attachant dans ce morceau et cette ligne mélodique qui monte en flèche dans le refrain pourrait éventuellement se retrouver dans votre inconscient, mais elle aurait probablement été trop lente pour un succès de l’Eurovision. Mais je vais continuer à le jouer pendant les mois à venir !

24. Grèce – Stefania – Superg!rlGreece a fait un choix judicieux pour 2020, en sélectionnant la chanteuse néerlando-grecque Stefania qui vit aux Pays-Bas. Cette jeune fille de 17 ans devait interpréter le mignon bop « Superg!rl ». Le pré-chœur est très accrocheur et le post-chœur aurait été le moment idéal pour montrer une chorégraphie époustouflante sur scène, mais dans l’ensemble, je pense que le morceau aurait été un peu trop léger pour un grand succès en Eurovision. Le diffuseur grec a déjà décidé que Stefania représenterait le pays l’année prochaine, elle a donc quelques mois pour trouver une entrée encore plus forte !

Revue complète ici.

23. Serbie – Ouragan – Hasta La VistaLa Serbie a trouvé sa propre version des Pussycat Dolls qui allaient représenter leur pays avec le bop Eurovision-by-the-numbers « Hasta La Vista ». On dirait qu’il aurait pu être publié il y a une quinzaine d’années, mais ce refrain est un vrai ver d’oreille. Hasta La Vista » aurait pu facilement devenir une de ces chansons que le fandom de l’Eurovision aime alors que le grand public l’ignore complètement, mais c’est le genre de morceau uptempo insolent que chaque édition de l’Eurovision mérite.

22. Royaume-Uni – James Newman – One Last BreathJe voulais vraiment placer le Royaume-Uni en tête de liste, car j’applaudis le fait qu’ils aient finalement trouvé une entrée Eurovision au son plus contemporain, qui pourrait également être diffusée à la radio. James Newman apporte l’accrocheur morceau de l’auteur-compositeur-interprète pop « One Last Breath » et le refrain a certainement quelque chose de bien, bien que le morceau entier passe à toute vitesse avec seulement 2,35 minutes de durée. C’est un grand pas en avant par rapport à certaines de leurs précédentes participations, mais dans un concours avec 25 autres chansons, cela ne me convient pas autant que je l’espérais.

Revue complète ici.

21. Albanie – Arilena Ara – Fall From The SkyArilena Ara d’Albanie était censée gagner les jurys et les téléspectateurs avec sa voix indéniable pour chanter la ballade « Fall From The Sky ». Elle chante des gens qui tentent de lui voler des ailes, mais elle est destinée à voler. Le message est transmis avec le bon niveau de drame, quelques violons et de grosses notes et cela fonctionne parfaitement. L’entrée de l’Albanie n’était pas parmi mes favoris initiaux, mais elle aurait pu facilement monter en flèche avec une belle mise en scène. Elle méritait au moins une place en finale.

Revue complète ici.

20. Biélorussie – VAL – Da Vidna Certains seront peut-être surpris d’apprendre que j’ai même réussi à qualifier la Biélorussie pour cette finale, mais j’ai un faible pour l’électro bop mignon qu’est « Da Vidna ». Bien qu’il soit joué en biélorusse, il est instantanément accrocheur et le drop instrumental est tout à fait satisfaisant. Bien sûr, leur performance avait besoin d’être travaillée, mais nous jugeons les chansons ici car certains pays n’avaient qu’un clip vidéo prêt au moment où le concours a été annulé. Les bookmakers et les fans ne s’attendaient pas à ce que le Belarus se qualifie, mais j’aurais aimé le voir. C’est un bop et je ne méritais pas d’être aussi sous-estimé.

Revue complète ici.

19. Ukraine – Go-A – SoloveyL’Ukraine a choisi d’envoyer le groupe Go-A avec son morceau « Solovey », qui se serait facilement distingué parmi les 40 autres concurrents. La chanson mélange des éléments du folklore ukrainien avec des rythmes contemporains et des percussions importantes. Le style vocal de la chanteuse principale Katerina Pavlenko est très traditionnel et inhabituel à ces oreilles. On ne s’attendrait pas à ce qu’elle soit la plus accessible à la première écoute, mais elle est suffisamment accrocheuse et entraînante pour laisser une bonne impression. Solovey » n’est pas nécessairement l’un de mes préférés, mais je crois qu’il aurait pu être le billet de retour de l’Ukraine dans le top 10 de l’Eurovision.

Revue complète ici.

18. Arménie – Athena Manoukian – Chaînes sur YouArménie, Athenia Manoukian a fait parler d’elle lors de l’Eurovision de cette année. Son hybride pop et hip-hop « Chains On You », avec ses séduisantes sections de percussions, est accrocheur, contemporain et a demandé une grande performance scénique avec une grande pause chorégraphique au milieu des années 80. Manoukian respire la confiance en soi sur scène et il est dommage que nous ne puissions jamais voir tout cela à l’Eurovision. Chains On You » est l’une des émissions les plus modernes et les plus controversées de cette année et aurait facilement pu aller loin avec le bon spectacle.

Revue complète ici.

17. Les Pays-Bas – Jeangu Macrooy – Pays de GrowHost Les Pays-Bas ont opté pour une chanson totalement inadaptée au concours et c’est peut-être pour cela qu’elle aurait pu fonctionner sur la scène de l’Eurovision. Grow » de Jeangu Macrooy est une ballade soul complètement dépouillée et à combustion lente sur le thème de la croissance. Ce n’est qu’à la dernière minute que le morceau se transforme en une finale inspirée par le gospel, dans laquelle Jeangu s’envole. Cela aurait été un grand risque pour l’Eurovision, qui aurait pu facilement signifier une dernière place ainsi qu’un résultat dans le top 10. Nous ne le saurons jamais, mais au moins les Pays-Bas ont envoyé un autre groupe de grande classe avec un chant parfait. J’ai hâte d’entendre ce qu’il va nous proposer l’année prochaine.

Revue complète ici.

16. Belgique – Hooverphonic – Release MeVous pouvez toujours compter sur la Belgique pour envoyer quelque chose de classe à l’Eurovision. Hooverphonic, un groupe que je suis depuis des années et qui vaut vraiment le coup d’œil, a présenté le slow jam cinématographique « Release Me ». C’est un morceau lunatique et dramatique, comme une bande originale de James Bond à l’ancienne. Le ton de la voix de Luka s’accorde parfaitement avec le suspense et la grande instrumentation orchestrale. Je suis presque sûr que les jurys auraient avalé ça et moi aussi. Un numéro de classe avec un hymne de classe.

Revue complète ici.

15. Malte – Destiny – All Of My LoveLe gagnant de l’Eurovision Junior, Destiny, a été sélectionné pour représenter Malte une fois de plus, mais cette fois dans l’édition adulte. Je ne suis pas sûr qu’elle aurait pu gagner à nouveau, mais un classement dans le top 10 était définitivement à portée de main avec « All Of My Love ». Écrit par l’équipe qui a également écrit les succès de l’Eurovision pour la Bulgarie, cet hymne gospel tonitruant a certainement un large attrait et toutes les qualités dramatiques qui auraient pu être soulignées par une mise en scène spectaculaire. S’il vous plaît, ramenez Destiny l’année prochaine avec un autre hymne qui rend justice à cette voix massive, Malte !

14. République tchèque – Benny Cristo – KemamaLa République tchèque a eu un son tout à fait unique dans le cadre du concours de cette année. Kemama » est un morceau résolument optimiste et swing qui mélange la pop, le hip-hop et de puissants rythmes africains. Le message des paroles est tout aussi édifiant que les mélodies et il est presque impossible de se sortir cet air de la tête après l’avoir entendu pour la première fois. Benny Cristo a prouvé qu’il était un artiste charismatique avec quelques mouvements dans sa manche. Je pense que la participation tchèque de cette année a été complètement négligée et aurait pu être l’une des grandes surprises avec une éventuelle place dans le top 10.

Revue complète ici.

13. Espagne – Blas Cantó – UniversoL’Espagne a envoyé Blas Cantó au concours avec l’hymne pop « Universo » parfaitement conçu. Le refrain est plus grand que nature, la production sonne moderne et Blas a une voix massive qui atteint une note incroyablement aiguë dans le dernier refrain. Ce sont tous des éléments qui aident habituellement à l’Eurovision, mais je ne suis pas entièrement convaincu que l’Espagne aurait pu figurer dans la moitié gauche du tableau d’affichage cette année. Quoi qu’il en soit, « Universo » est l’un de mes morceaux les plus joués cette année et je suis heureux que nous puissions accueillir Blas Cantó à nouveau l’année prochaine !

Revue complète ici.

12. Azerbaïdjan – Efendi – CleopatraL’Azerbaïdjan a été cette année le sauveur de l’Eurovision bop que je n’ai pu m’empêcher d’admirer. Les paroles sont partout, la production est complètement démesurée, mais il est indéniable que « Cleopatra » d’Efendi fait face à tous les clichés ethniques du bop Eurovision et les fait passer au niveau supérieur. De toutes les productions présentées cette année, celle-ci est celle dont je ne peux pas me passer. C’est dommage que nous ne puissions jamais voir quel genre de mise en scène plus grande que nature l’Azerbaïdjan avait en tête pour cela.

11. Islande – Daði og Gagnamagnið – Think About ThingsL’Islande a facilement connu le plus grand buzz d’avant-concours avec la chanson « Think About Things » de Daði og Gagnamagnið. Bien qu’elle ne soit pas ma préférée et que le battage viral m’ait quelque peu surpris, je pense que c’est celle qui aurait été la plus appréciée au concours de cette année. La chanson est incroyablement accrocheuse, avec un rythme funky qui swingue, un refrain indéniable, des synthés et des trompettes des années 80, et une vibe joyeuse et insouciante. Même le message, destiné au jeune enfant du chanteur, est plus qu’adorable. La performance et la chorégraphie sont très mémorables et adaptées à TikTok. Tous les ingrédients du succès étaient là !

Revue complète ici.

10. Danemark – Ben &amp ; Tan – Say YesLes Danois sont les maîtres de la pop générique en Eurovision et ils ont prouvé qu’ils excellent dans cet art avec l’entrée de cette année « YES » de Ben &amp ; Tan. La chanson pop folklorique est à la limite de la déclaration d’amour, mais l’atmosphère euphorique et édifiante est tout à fait irrésistible. Le refrain est massif et un ver d’oreille complet aussi. Ben et Tan sont tous deux d’excellents chanteurs, avec suffisamment de charisme et de chimie. C’est une autre chanson à laquelle peu de fans et de bookmakers s’attendaient, mais je n’aurais pas été surpris si les télévisions l’avaient totalement avalée. Je vais (essayer de) chanter le refrain pour les mois à venir.

09. Israël – Eden Alene – Feker LibiIsraël n’a certainement pas joué après avoir accueilli l’année dernière, en envoyant Eden Alene avec le bop absolu « Feker Libi ». Ce morceau est un melting-pot culturel et coloré, interprété en quatre langues. Le rythme est dicté par les tambours africains la plupart du temps, mais il est accompagné de quelques house beats des années 90 dans le refrain et de cordes du Moyen-Orient dans le post-refrain. Chaque partie est aussi accrocheuse que l’autre et l’ensemble est tout simplement insouciant et stimulant. Cela aurait été une telle joie de voir Eden jouer cela sur la scène de l’Eurovision. Nous espérons qu’elle nous donnera un autre succès potentiel l’année prochaine !

Revue complète ici.

08. Allemagne – Ben Dolic – Violent ThingL’Allemagne s’est mise au diapason de l’Eurovision 2020. Ben Dolic était censé interpréter la chanson « Violent Thing », co-écrite par une équipe d’auteurs de chansons qui a déjà fait le succès de l’Eurovision en Bulgarie. Une chanson avec une ligne de basse aussi funky et une telle action à la trompette avait désespérément besoin d’une mise en scène tape-à-l’œil avec une chorégraphie solide et aurait pu facilement faire son chemin dans le top 10. « Violent Thing » est l’un de ces morceaux que j’aurais pu voir devenir au moins un petit succès après le concours.

Revue complète ici.

07. Roumanie – Roxen – Alcool YouLa Roumanie propose un véritable jeu de mots avec « Alcohol You » de Roxen, dont les paroles « I’ll cahall you when I’m drunk » constituent le principal accroche. Le titre lui-même est une ballade élégante et contemporaine qui ne repose pas entièrement sur un grand final aux notes massives, mais qui parvient à captiver tout au long du morceau. Bien sûr, les paroles sont parfois un peu maladroites, mais je ne peux pas m’empêcher de trouver le tout complètement addictif. Roxen a un beau timbre de voix et « Alcohol You » lui convient très bien. Le diffuseur roumain a déjà confirmé que la jeune pop star essaiera à nouveau l’année prochaine. Espérons qu’elle continuera à travailler sur elle-même en tant qu’artiste et qu’elle reviendra pour tuer !

Revue complète ici.

06. Lituanie – La boucle – Sur FirePoor La Lituanie n’a pas un très bon palmarès en Eurovision et la seule fois où elle fait partie des favoris pour gagner, le concours est annulé. Le concours « On Fire » de The Roop avait un énorme potentiel à faire valoir sur la scène de l’Eurovision. Ce morceau de pop synthétique instantanément accrocheur va jusqu’au bout de la pause instrumentale et aurait provoqué une grande fête dans l’arène. Les rimes des paroles sont parfois mauvaises, mais ce morceau fait plus que compenser avec des crochets aux bons endroits. Et ces mouvements de danse du chanteur principal étaient une sensation TikTok en attente… Cela serait facilement devenu l’une des chansons les plus discutées et les plus jouées du concours.

Revue complète ici.

05. Australie – Montaigne – Don’t Break MeL’Australienne Montaigne n’était peut-être pas considérée comme l’une des favorites pour la victoire, mais son « Don’t Break Me » s’est avéré être l’un des morceaux les plus durables de mon répertoire. Cet hymne pop est à la fois puissant et fragile et l’énergie nerveuse qu’elle canalise dans les couplets crée une belle tension avec les ceintures, Sia comme les refrains. Les crochets sont indéniables et la chanson sonne assez contemporaine et puissante pour être un hit à part entière. La dernière représentation nationale a été désordonnée, mais à en juger par la version studio, c’est facilement l’une de mes chansons préférées de l’Eurovision de cette année.

Revue complète ici.

04. Italie – Diodato – Fai RumoreL’Italie a-t-elle déjà déçu en Eurovision ? Pas vraiment ! Ils apportent toujours des entrées de classe qui jouent aussi un rôle important dans les résultats et cette année n’aurait probablement pas été différente. La première fois que j’ai entendu la « Fai Rumore » de Diodato, j’ai été époustouflée. Cette ballade a peut-être un côté traditionnel, mais ce refrain est absolument intemporel. Fai Rumore » est un cri d’amour épique et ne perd pas de temps à vous saisir, ce qui est idéal pour l’Eurovision. Je ne vois pas d’Eurovision 2020 sans l’Italie dans le top 10 et probablement même dans le top 5.

Revue complète ici.

03. Norvège – Ulrikke – AttentionLa Norvège était sur le point de voler la vedette à l’Eurovision 2020 avec la magnifique ballade « Attention », écrite par Ulrikke elle-même et Mørland (Eurovision 2015). La chanson parle d’une relation toxique et de l’incapacité à s’en libérer. Attention » mélange le traditionnel et le moderne avec une instrumentation dépouillée dans les couplets, puis le point culminant au violon dans lequel Ulrikke se déchaîne. C’est tout ce que nous attendons de l’Eurovision et plus encore. La Norvège méritait un autre résultat dans le top 5 avec celui-ci !

Revue complète ici.

02. Suisse – Les larmes de Gjon – Répondez-moiLa Suisse a sélectionné en interne l’auteur-compositeur-interprète Gjon’s Tears, qui a créé une ballade en français d’une grande élégance et d’une belle mélodie. Les couplets sont animés par une mélodie obsédante et par la performance vocale de Gjon, émotionnelle, brute et irrésistible. Le chœur est suffisamment grand pour répondre aux attentes créées par les vers, sans être trop pompeux ou prévisible. Gjon se ceinture pour sa vie avec des notes follement aiguës dans le dernier refrain, qui font un grand final de « Répondez-moi ». Dans les paroles, Gjon pose toutes les grandes questions sur la vie du point de vue d’un homme issu d’une famille d’immigrés. C’est une chanson vraiment spéciale qui aurait mérité les douze points qui lui sont attribués. Les larmes de Gjon seront de retour l’année prochaine, donc tous les autres pays ont intérêt à préparer quelque chose d’exceptionnel pour l’égaler.

Revue complète ici.

01. Bulgarie – Victoria – Tears Getting SoberLa Bulgarie était parmi les favoris pour gagner l’Eurovision cette année et il n’est pas difficile d’entendre pourquoi. Victoria chante la ballade totalement captivante et discrète « Tears Getting Sober ». Les paroles parlent du processus de guérison après une période sombre qui pourrait être racontée à presque tout le monde. L’ambiance de la chanson fait écho au travail vocal subtil et à l’instrumentation clairsemée pour lesquels la superstar mondiale Billie Eilish est connue, mais « Tears Getting Sober » ajoute un peu de magie Disney avec sa construction et ses petits chœurs, tandis que la façon dont le dernier chœur démarre est une pure euphorie Eurovision. Si le spectacle en direct avait été aussi captivant que le clip vidéo (qui donne le signal des lucioles), la Bulgarie aurait pu remporter sa première victoire. Victoria sera de retour l’année prochaine, nous savons donc déjà que la Bulgarie sera de la partie pour la gagner.

Revue complète ici.

Partagez ceci :

Comme ceci :

Comme Charger…

Cet article a été rédigé par michielvmusic et traduit par Lesbarresdeson.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lesbarresdeson.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.