Menu Fermer

Les cinémas en plein air connaissent un regain de popularité inattendu en raison des préoccupations liées aux coronavirus

drive-in theaters during coronavirus

Alors que les studios d’Hollywood repoussent leurs grandes sorties et que les chaînes de cinéma ferment leurs portes dans tout le pays, il semble qu’il faudra attendre longtemps avant de pouvoir revenir à la vieille tradition américaine de regarder des films sur grand écran.

Mais à mesure que la pandémie de coronavirus (COVID-19) se répand, une vieille tradition cinématographique américaine pourrait connaître une résurgence surprenante : les cinémas drive-in, baby ! Mais au lieu des jupes de caniches et des vestes en cuir, les cinémas drive-in restants sont peuplés de familles qui ont envie de sortir de la maison.

Autrefois un élément de base de la vie des banlieues américaines (ou du moins, de celles que nous avons vues dans les films), les cinémas au volant sont maintenant considérés comme une nouveauté. Il ne reste plus que 305 drive-in dans le pays et jusqu’à présent, ils étaient traités comme une « diversion anachronique », selon le LA Times. Mais aujourd’hui, ils sont devenus une aubaine pour les familles en quarantaine qui essaient de lutter contre la fièvre de la cabine.

Le LA Times rapporte que les cinémas en plein air connaissent un regain de popularité inattendu, les salles de cinéma traditionnelles étant contraintes de fermer à la suite de la pandémie de coronavirus. Les propriétaires de drive-in en Californie, au Kansas, en Oklahoma et au Missouri racontent qu’ils ont constaté une augmentation de leur activité ces derniers jours. Les rapports de ces points de vente :

Les ventes de billets mardi au drive-in Paramount à deux écrans ont été « au moins le double » de ce qu’elles auraient normalement été, a déclaré Beau Bianchi, dont la famille possède l’établissement à Paramount depuis 1946. Au total, le drive-in – qui proposait une double présentation sur ses deux écrans – a accueilli 136 voitures et vendu 320 billets. Le cinéplex voisin de la famille, qui compte 11 écrans, a fermé dimanche, mais M. Bianchi a déclaré qu’il s’attendait à ce que les affaires continuent de croître au drive-in.

Mais certains opérateurs ont temporairement fermé leurs drive-in pour se conformer à des ordonnances gouvernementales ou dans l’intérêt de leur propre entreprise. Il n’est pas certain que les drive-in soient considérés comme des lieux de rassemblement de 50 personnes ou plus, en raison de l’isolement relatif dont bénéficient tous les invités, dans l’intimité de leur propre voiture. Doug Mercille, propriétaire du drive-in Starlite à Cadet (Mo.), a déclaré au LA Times qu’il s’agissait d’une « zone grise ». Certains opérateurs « ont pris des mesures pour minimiser l’interaction entre les gens, notamment en fermant ou en limitant leurs concessions », selon le Times. Les opérateurs qui ont parlé au Times restent ouverts, mais sont conscients des restrictions sur les grands rassemblements et ferment si nécessaire. En plus de la Recommandation du CDC contre les événements incluant plus de 50 personnes, dans les situations où des populations à haut risque sont impliquées, le CDC a pris des mesures de répression contre les rassemblements de 10 personnes ou plus.

Mais les cinémas en plein air pourraient encore être durement touchés si les studios continuent à retarder les sorties en salle ou sortir les films très tôt sur les plateformes numériques. Mais au moins, avec des familles désireuses de sortir de la maison et aucun parc ou camp à thème pour y laisser leurs enfants, peut-être que les drive-in théâtres pourraient connaître leur plus grand retour depuis les années 50.

Cet article a été rédigé par Hoai-Tran Bui et traduit par Lesbarresdeson.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. Lesbarresdeson.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.